Elodie Pasquier

Elodie Pasquier est actuellement compositrice et leader de «Mona», qui sortira son premier album en Septembre 2017 sous le label Laborie Jazz. Ce quintet est composé de Fred Roudet (tp), Romain Dugelay(saxs), Hilmar Jensson (gt), Teun Verbruggen (dms).

Son Solo tient également une place importante dans sa vie artistique, avec un album prévu en 2018, toujours sous le Label La Borie Jazz, en collaboration avec le Grolektif, collectif de musiciens rhône alpins dont elle fait partie.

Nous pouvons la retrouver au sein du tout nouveau «Danzàs» de Jean Marie Machado, dans
« The Very Big Experimental Toubifri Orchestra » (Label Bleu) aux cotés de Loic Lantoine, le «Canto de Multitude» de Tocanne et Gaudillat (Petit Label), et du « Bus Rouge » (Compagnie Assahira).

Elodie aura été la clarinettiste du duo « orTie », aux cotés de Grégoire Gensse, et nous aurons pu la voir en tant que remplacante ou invitée sur les scènes de pAn-G, la Marmite Infernale, Cirque Plume, fatsO, Nadja, Les MArimbas de l'Exil.....

Ses diverses formations lui ont permis de se produire dans de nombreux festivals et sur des scènes internationales tels que Jazz in Arles, le Théatre de Mexico (Mexique), Vive le Jazz (Cologne, Allemagne), Festival d’Arkangelsk (Russie), Teehaus (Berlin), Jazzit (Salzburg), l’Opéra de Massy, Jazz à Vienne (Club de Minuit), La Dynamo (Pantin), Rhino Jazz Festival (Saint Chamond), Jazzèbre (Perpignan), Du Bleu en Hiver (Tulle), le Théatre de Bourg-en-Bresse, Jazz à Couches, Nevers Jazz Festival, Jazz à Tours, Crest Jazz Vocal, Eclats d’Emails (Limoges),Marché Gare (Lyon), Chateau Rouge (Annemasse), Quai des Arts (Rumilly), Biennale de Jazz au Perreux sur Marne, Jazz au Moulin (Olivet)...

Elle a notamment été amenée à jouer en première partie de Avishaï Cohen, Carla Bley, Tigran Hamasyan, Louis Sclavis, Jim Black, Nasheet Waits...

Nous pouvons la retrouver dans divers passages radiophoniques sur France Musique et France Inter, et chroniquée chez Jazz News, Jazzmag, Citizen Jazz.

«De la douceur extrême des énoncés à la clarinette-basse aux déchaînements rythmés qui ne manquent pas de s’ensuivre, une musique de « chambre » (d’amour?) en tout cas, variée, pleine de surprises et de mélodies vivaces»

Jazz Magazine

 

RADIOS

Jazz Club, par Yvan Amar / Live orTie - La Dynamo, Pantin

les-inedits-des-captations-de-l-annee-7056

Summertime, par Elsa Boublil / orTie - Studios de Radio France

France Musique, Alex Duthil / orTie

 

PRESSE

Citizen Jazz:

Entretien avec Elodie Pasquier

"Le son très dense des clarinettes d’Elodie Pasquier, à la fois délicat et plein d’énergie contenue, comme le pas d’un chat"

"Une clarinettiste virtuose au jeu charnu"

Djam La Revue:

"Une expressivité d'une densité rare"

Jazz Magazine:

http://www.jazzmagazine.com/djazz-nevers-28d-edition-ortie-red-hill-orchestra-bela-a-jean-

louis-jus-de-bocse-qmooviesq/

http://dubleuenhiver.com/elodie-pasquier/

Guts of Darkness:

"La clarinette d'Elodie respire même quand elle ne joue pas." Guts of Darkness

Culture Box
 

ELODIE PASQUIER SOLO

E-card

Ce qu'Elodie Pasquier dessine à grand renfort de vifs remous et de grandes cascades, c'est un petit espace où la musique ne cache pas son intention de crever les coeurs. Seule avec des clarinettes qui ne savent jouer qu'une note à la fois, et un souffle solaire...  

C'est l'ébène qui cache la forêt : l'épopée solitaire d'une abonnée aux expériences collectives (avec Bruno Tocanne, OrTie, The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, son groupe Mona ou encore le Grolektif), qui offre aux oreilles de passage un bond en altitude, tant pour les bienfaits de l'air pur que pour la sensation de vertige.

 

TOUTES LES SCENES ICI !

 

 

 

MONA

Elodie Pasquier – Clarinettes
Fred Roudet – Trompette
Romain Dugelay – Saxophones
Hilmar Jensson – Guitare
Teun Verbruggen - Batterie


Mona, ici, ce n'est pas un prénom. C'est le quintet d'Elodie Pasquier qui s'entoure de musiciens alchimistes que la boulimie de projets a menés aux quatre coins du monde, et pour lequel elle compose un répertoire dont la sensibilité est plus une preuve d'humanité que de féminité. Mona c'est une rencontre de haut-vol, une musique qui vient des tripes, qui raconte. Un jazz engagé du côté de la beauté brute comme de ce qui peut l'interroger.  

Des compositions qui apaisent, qui hurlent, et qu'Hilmar Jensson tapisse d'une guitare aventureuse de la suggestion à la saturation. Teun Verbruggen, lui, fait cohabiter la tradition et son contraire, rythmicien et coloriste tout-terrain capable de grand raffut comme d'une immense retenue. Elodie forme un trio de soufflants complices et libérés avec Fred Roudet, ami de longue date et trompettiste passionnant, et Romain Dugelay, saxophoniste lyonnais et musicien multiple.

Depuis quelques années, Élodie joue de sa propre clarinette : façonnée à la rigueur du répertoire classique, lustrée à grand renfort de forme sonate, mais qui a su au fil du temps s'affranchir de toute politesse pour mieux expulser ce qui habite la musicienne.