Elodie Pasquier Solo




Ce qu'Elodie Pasquier dessine à grand renfort de vifs remous et de grandes cascades, c'est un petit espace où la musique ne cache pas son intention de crever les coeurs. Seule avec des clarinettes qui ne savent jouer qu'une note à la fois, et un souffle solaire...

C'est l'ébène qui cache la forêt : l'épopée solitaire d'une abonnée aux expériences collectives qui offre aux oreilles de passage un bond en altitude, tant pour les bienfaits de l'air pur que pour la sensation de vertige.

 

 

Tout a commencé par une commande du Rhino Jazz Festival, il y a maintenant 3 ans. Quand Ludovic Chazalon propose à Elodie de créer son propre solo, les idées se bousculent. Un solo ? Elle y avait déjà pensé, mais dans 20 ans peut-être ! Et là, devant le fait accompli, devant la confiance qui lui était témoignée, elle se décide. Si ce n'est pas maintenant, ça ne se fera peut-être jamais ! Elodie avait un an devant elle pour créer le répertoire. Elle ne se commencera l'écriture que 2 mois avant la date fatidique, après une longue réflexion. La forme sera acoustique, sans effet ni fioriture. Dès le 1er concert, elle enlève, elle épure. Car il ne faut pas tout dire, ne pas s'éparpiller. Au final le résultat est plus assumé, plus sincère et intime. Avec l'improvisation pour seul artifice, car l'émotion ne s'écrit pas.

Une fois la première expérience passée, elle décide de creuser. Elodie aime les mélodies qui chantent et la recherche de textures sonores des clarinettes, héritages des cultures musicales pop, jazz et classique. Alors, ces clarinettes, elle cherche à les faire "sonner", en s'appuyant sur l'écriture, et pourquoi pas la virtuosité. Entre composition et improvisation, elle construit le cadre de ses propres espaces de liberté, même si sur le moment elle n'hésite pas à s'en affranchir, sur une envie. Si elle confie volontiers son admiration pour Jim Black, Dhafer Youssef, Eric Dolphy et Laurent Dehors, elle n'a pas de réelle référence pour ce solo, ni en composition ni sur l'instrument. Rien d'étonnant sur pareil exercice, où l'inspiration vient plutôt de sa propre histoire. Pour ce solo, Elodie a tout déballé sur la table, et fait le tri. Elle a gardé la pureté dans le son. Elle a gardé la violence - celle qu'on a tous en soi et qu'il nous faut exprimer ou canaliser. Enfin elle a gardé cet équilibre ténu entre force et fragilité, dans un mouvement de balancier qu'on ne saurait arrêter.

 

 
 
SCENES

Du Bleu en Hiver / Tulle
Rhino Jazz Festival / St Chamond
Festival Jazzèbre / Perpignan
Le Périscope / Lyon
Jazz au Moulin / Olivet
La Fraternelle / St Claude
Saint Fons Jazz Festival / Saint Fons
Musiques au Musée / Limoges
 

| Concerts à venir |

07/04/2017 Vernissage @ Ville sur Jarnioux (69)

29/04/17 Jazzahead! @ Brême (DE)

27/06/2017 Festival "Aspro Impro" @ Besançon (25)

05/07/2017 Jazz à Vienne - Musée Gallo Romain @ Vienne (38)

 

| Concerts passés |

10/03/2017 Festival "Juste un bruit, d'où ?" @ Limoges (87)

 





GROLEKTIF PRODUCTIONS
Concerts, label, collectif de musiciens

11 rue Dugas-Montbel - 69002 - LYON

http://www.grolektif.com

Administration

Joël Dziki

+33 (0)4 72 53 01 32
+33 (0)6 13 14 29 55
joel.grolektif@gmail.com